Tour d’horizon de l’équipe fanion

La fin de la préparation estivale arrive à grand pas et les regards sont déjà braqués sur la reprise qui aura lieu ce week-end en Coupe de France face à Mouchard. Les joueurs du PGFC auront à cœur de bien commencer l’année.

Après une saison ponctuée par une cinquième place en R2, les coéquipiers de Fabrice Bulabois ont montré ce dont ils étaient capables. C’est désormais une nouvelle aventure qui commence avec quelques changements. On retrouve à la tête de l’équipe fanion un tandem : Régis Aubert et Cyrille Bonin. Le premier a su faire accéder l’équipe réserve en Deuxième Division l’année dernière. Loïc Reynaud prend, quant à lui, en charge l’équipe B. Sur le terrain, seul Pierre Yves Marandet ne rechaussera pas les crampons après des années de bons et loyaux services. Son apport offensif va devoir être comblé.

Cette rencontre de Coupe sera déterminante dans l’approche de ce nouvel exercice qui débutera le 31 Août prochain à domicile face à Rioz. L’année dernière, les coéquipiers de Fabrice Bulabois s’étaient imposés lors des trois premières journées et cela leur avaient permis d’engranger des points bénéfiques en vue de la fin de saison.

Le capitaine des noirs et bleus sera l’une des pièces maîtresses de l’effectif. À 34 ans, son état d’esprit irréprochable amène également une sérénité et une tranquillité qui bonifient l’esprit au sein de cette équipe.

En revanche, il possède 16 ans d’écart avec Arthur Michelet qui a gagné sa place de titulaire au fil des rencontres. Repositionné sur le flanc gauche de la défense, il était l’un des plus jeunes joueurs à évoluer à ce niveau l’année dernière. Il explique d’ailleurs que côtoyer des joueurs plus expérimentés lui a permis « d’être dans de bonnes conditions » ce lui a permis d’entamer les matchs avec plus de sérénité.

L’exigence est de mise et son sérieux et sa régularité aux entraînements lui ont permis cette progression. Il évoque sa satisfaction à propos de « ces coéquipiers qui lui permettent de progresser et de gagner en expérience ». Après avoir fait ses classes au FC Poligny puis au PGFC, il entame sa treizième année au sein du club et son objectif est dans la continuité de tous ces moments passés ici : « continuer à Poligny et viser une montée en R1 à moyen terme ». Véritable enfant du club, il n’a pas exprimé de mécontentement lorsqu’on lui a indiqué qu’il jouerait au poste latéral en senior et non milieu défensif comme à son habitude. Il conclut en disant : « Je me concentre sur mon poste de latéral où je m’épanouis. Je prends toujours autant de plaisir, peu importe la position sur le terrain ».

Il sera donc à disposition de Régis Aubert cette saison, celui-ci s’est également exprimé à propos de ses volontés et de ses premières impressions vis-à-vis de ses joueurs. Il évoque, avec humilité, son premier et principal souhait : le maintien. Avec comme philosophie de « poursuivre le travail réalisé par Franck tout en apportant sa touche personnelle. » Les principaux axes d’amélioration ont d’ores et déjà été établis. Les aspects tactiques et techniques devront être approfondis aux entraînements. La grande majorité des seniors et U18 a répondu présent aux séances de cette préparation estivale, il se dit par conséquent très satisfait. Il est tout de même conscient qu’il y a encore beaucoup de travail mais il mise sur la volonté des joueurs à progresser collectivement.

Loïc Reynaud, qui a pris les commandes de l’équipe réserve ne peut pas le contredire. Lui aussi doit peaufiner et faire vite. Les premiers matchs amicaux ont permis des tests. Les deux victoires resteront anecdotiques. Face à La Joux B, la moyenne d’âge était seulement de 20 ans.

Avec les départs d’anciens cadres tels que Corentin Lagrue ou Valentin Besson, les plus jeunes devront s’affirmer afin de décrocher le maintien le plus rapidement possible. De ce fait, il évoque le rôle des U18 qui seront amenés à jouer en équipe B. Et Loïc de préciser : « Ils seront essentiels au bon fonctionnement de cette équipe. Les anciens du club devront les intégrer, cette année va servir de reconstruction. Je passe de joueur cadre à éducateur, ce sera aux jeunes de jouer le jeu. D’anciens joueurs sont revenus, cela prouve que le groupe vit bien. » Il se veut confiant sur ce qu’il a pu voir en ce mois d’août. La présence aux entraînements est encourageante et va être essentielle pour décrocher des résultats.

Edouard Guala

Retrouvez le calendrier complet de l’équipe fanion en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.